Skip to main content

Les rythmes circadiens, ou rythmes de sommeil comme on les appelle communément, sont étroitement liés au microbiote intestinal et aux habitudes alimentaires. Une alimentation variée, saine et riche en fibres, la consommation d’un probiotique et d’un oméga-3 ainsi qu’un horaire de repas régulier tout au long de la journée sont des outils très simples pour optimiser notre rythme et la qualité de notre sommeil et de notre repos.

Il est possible qu’à certains moments, en raison du travail, du stress ou simplement de vos occupations personnelles, vous ne puissiez pas manger à l’heure habituelle, voire que vous sautiez un repas. Il peut aussi arriver qu’un soir, lors d’un dîner entre amis, vous vous gaviez et que vous vous couchiez avec l’estomac lourd. Or, ces comportements anormaux, ces habitudes alimentaires qui sortent de l’ordinaire, ont dans la plupart des cas un effet négatif important sur l’état de votre microbiote intestinal et donc sur votre santé.

Il a été démontré que l’alimentation a le plus grand impact sur la santé du microbiote intestinal. Cependant, ce n’est manifestement pas le seul facteur. Par exemple, une nouvelle analyse d’études dirigée par le Dr. James F. Cheeseman de l’université d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, montre que nos habitudes alimentaires et nos habitudes de sommeil sont également liées aux bactéries intestinales.

On peut dire que le rythme circadien est notre horloge interne, car il est responsable de la régulation de notre dépense énergétique quotidienne, de notre appétit, de notre sommeil, et régule de nombreuses fonctions métaboliques de notre corps à tous les niveaux et dans tous les organes et systèmes.

Dans des conditions normales, les gens devraient dormir en moyenne sept à huit heures par nuit. Au réveil, la température du corps augmente, ce qui entraîne une dépense d’énergie lorsque l’on commence à bouger et à s’acquitter des tâches matinales. Le corps a besoin de se nourrir pendant la journée pour obtenir cette énergie afin de pouvoir, à la tombée de la nuit, jeûner et dormir tranquillement sans avoir besoin de plus d’énergie.

Les scientifiques ont observé que le rythme de base du microbiote intestinal est marqué, pendant les périodes de prise alimentaire, par une augmentation des bactéries à Gram positif, appelées  Firmicutes, et leur diminution progressive au cours de la journée. Alors que certaines autres bactéries à Gram négatif telles que les Bacteroidetes, Proteobacteria et les Verrucomicrobia, sont plus abondantes pendant le jeûne, le nombre de bactéries se nourrissant de fibres augmente le soir, lorsque les débris alimentaires atteignent le côlon.

Les polyphénols et autres fibres de nature prébiotique comme les galactooligosaccharides (GOS), présents respectivement dans les légumes et le lait maternel, ont la capacité de consolider le rythme circadien en diversifiant le microbiote.

Pendant la journée, les bactéries produisent des molécules qui consolident leur propre colonisation de l’intestin. En revanche, la nuit, les gènes liés au métabolisme énergétique, à la réparation de l’ADN et au développement cellulaire prédominent.

 

Le jeûne d’une nuit est bénéfique

Comme plusieurs études l’ont déjà montré, le jeûne d’une nuit est bénéfique pour le microbiote intestinal, car il produit des acides gras à chaîne courte, des molécules telles que le butyrate, qui protège l’intestin et régule la glycémie, et le propionate, qui régule le métabolisme des graisses dans le foie.

Le tryptophane est également transformé en sérotonine au cours d’un jeûne de nuit. Quatre-vingt-dix pour cent de la sérotonine présente dans notre corps se trouvent dans le tractus gastro-intestinal et les plaquettes sanguines, le reste se trouvant dans les neurones. La fabrication de la sérotonine est essentielle pour nous, car il s’agit d’un neuromodulateur clé dans la  régulation de l’humeur. En outre, la sérotonine régule la motilité intestinale, mais certaines études ont montré qu’elle est liée à la production de mélatonine, également connue sous le nom d’hormone du sommeil.

 

Nous ne devons pas perturber les cycles de l’alimentation et du jeûne pendant la nuit.

Selon l’étude publiée dans la revue Microorganisms, le temps de sommeil contrôle le moment de notre prise alimentaire par le biais des processus d’alimentation et de jeûne. Toute perturbation prolongée de ce cycle pourrait certainement contribuer à un déséquilibre du microbiote intestinal, entraînant un risque accru de maladies métaboliques chroniques telles que l’obésité ou le diabète.

Les chercheurs soulignent que la consommation d’alcool et de fast-food le soir perturbe clairement le rythme du microbiote intestinal, ce qui peut entraîner une inflammation intestinale et un risque accru de cancer du côlon. De plus, la teneur élevée en graisses des fast-foods favorise le développement de bactéries résistantes aux molécules issues de la digestion, dont beaucoup sont nocives ou inflammatoires, compte tenu de leur capacité à générer des toxines.

Pour contrer cela, certains scientifiques ont montré que la consommation de probiotiques avec des prébiotiques peut contribuer à augmenter la sécrétion de mélatonine et à améliorer la qualité du sommeil, ouvrant la voie à l’utilisation des probiotiques pour réguler le sommeil et la santé à l’avenir.

 

Winbiota et ses bienfaits pour le sommeil

Tous les combos Winbiota intègrent dans le traitement un probiotique, un prébiotique (fibre spécialisée) et un oméga-3, favorisant positivement la flore intestinale et améliorant ainsi la qualité du sommeil et la facilité d’endormissement. En particulier, le combo Winbiota Relax, grâce à deux ingrédients de sa formulation: le panax ginseng et l’ashwagandha, qui contribuent à traiter naturellement l’anxiété et le stress, est le complément alimentaire idéal pour tous ceux qui, tout en prenant soin de leur microbiote intestinal et de leur santé, cherchent également à améliorer la qualité de leur sommeil.

En résumé, tant l’alimentation que le mode de vie peuvent affecter la santé et l’équilibre du microbiote intestinal. Une alimentation saine et riche en fibres et un horaire de repas régulier tout au long de la journée sont des solutions très abordables pour améliorer le rythme du microbiote intestinal. De même, éviter de manger tard le soir et de consommer de l’alcool sont des comportements qui perturbent le sommeil.

 

Winbiota

Leave a Reply

Abrir chat
¿Tienes alguna duda?
Hola
¿Tienes alguna duda sobre alguno de nuestros productos? ¡Pregúntanos!